Vous êtes ici :   Accueil » Histoire
 

Origine du nom :

Du francique slitan « fendre », ayant donné éclisse qui désigne un éclat de bois allongé.

(source éditions Flohic).

Le terme de Clisse est incompréhensible aujourd'hui et il faut remonter à l'ancien nom du lieu, l'aissise-sec, pour trouver un semblant d'explication

Ce nom peut en effet se lire comme : village situé sur une assise de terrain sec ou aride.

(source : origine des noms de village de la Charente-Maritime par Jean-Marie Cassagne).

Le Passé :

La Clisse se situe dans cette partie ouest de la Saintonge qui, à l'origine, formait les rives du vaste golfe Santonique. Une sorte de fjord long et sinueux s'avançait loin dans les terres et constituait l'embouchure de l'Arnoult. Au fil du temps, l'eau s'est retirée en laissant place à une plaine riche en alluvions : les « mottes ».

Le territoire de la commune n'offre aucun de ces vestiges connus de monuments mégalithiques.

Signalons cependant à la sortie du village, direction Corme-Royal, à droite, une anse du golge précité dont la falaise très apparente est baignée par les eaux du marais de l'Arnoult.

Les périodes troublées, résultant des invasions barbares et des débuts de la dynastie française ne permettent, faute d'éléments, de porter un éclairage précis sur la constitution de notre bourgade.

Néanmoins nous pouvons dater l'origine de La Clisse à l'époque romaine.

La « peste noire » décima au début du VII siècle une partie de la Saintonge.

Les Maures envahirent notre contrée en 731-732

Au IX siècle , les Viking opérèrent une série d'attaques dans notre région (entre 845 et 863).

Jusqu'au Moyen-Age, la plus grande partie de notre commune était couverte de forêts et ce n'est qu'au cours du XI siècle que le grand défrichement des terres commença.

XII siècle : construction de l'église Sainte Madeleine, Monsieur Gensbeitel de l'Atelier du Patrimoine fixant l'année 1130 pour le début des travaux.

Les anglais restèrent jusqu'en 1372 dans la contrée.

En 1588, La Clisse appartenait à la famille Béchillon d'Islaud et on écrivait La Clyce ou La Clipse

Les autres familles nobles, recensées avec le titre de Seigneur de La Clisse :
 

  • De Gerson,
  • Froger de La Clisse,
  • Esneau,
  • Potier de Pommery, Maire de La Clisse 1816 - 1830.

Le premier magistrat de la commune fut Pierre Pinaud (1792-1797).

Le maraîchage, pratiqué depuis le Moyen-Age, s'est véritablement développé au XIXe siècle lorsque l'Arnoult a été canalisé en 1812.

Toujours au XIX siècle, une pierre calcaire au grain très fin, non gélive, d'une teinte légèrement dorée, est extraite des carrières de La Clisse.

La carrière la plus exploitée fut celle de La Roche (carrière entièrement souterraine).



En un clic
Publications - La Clisse Plan - La CLisse
Agir ensemble Plan
Nous contacter - La Clisse Portail famille - La Clisse
Nous contacter Portail famille
Météo & horaires des marées - La Clisse
Météo & horaires des marées

Votre mairie

Place de la Mairie

78 route Marennes-Oléron

17600 LA CLISSE

Tél : 05 46 93 28 04

Ouverture au Public

Lundi : 13h30 - 17h00
Mardi : 13h30 - 17h00
Mercredi : 8h30 - 12h
Jeudi : 13h30 - 17h00
Vendredi : 9h - 12h30 et 13h30 - 17h00

Numéros d'urgences

Samu : 15
Pompiers : 18 ou 112

Médecin de garde :
05 46 27 55 20
Centre hospitalier de Saintes :
05 46 95 15 15

Blason - La Clisse

(Cliquez sur le blason)

Liens utiles

Préfecture de Charente-Maritime

Région Nouvelle Aquitaine

Département de la Charente-Maritime

CDA Saintes

Sud-Ouest